Léopold Sédar Senghor, Président de la République

Léopold Sédar Senghor, Président de la République

Poète et homme d’état, Léopold Sédar Senghor est né le 9 octobre 1906 à Joal, à une centaine de kilomètres de Dakar, dans une famille de propriétaires terriens Sérère de religion catholique.

En 1914 il commence ses études en entrant à l’internat de N’Gazobil chez les Pères du Saint-Esprit.
En 1923 il rentre au Collège Libermann de Dakar dont il sort bachelier en 1928 et bénéficiaire d’une demi-bourse du gouvernement Français. La même année il embarque pour la France où il rentre au Lycée Louis-le-Grand. En 1931 il entre en Khâgne toujours au Lycée Louis-le-Grand, où il rencontre Georges Pompidou, Paul Guth, Robert Verdier, Henri Queffelec.

En 1933 Léopold Sédar Senghor devient le premier agrégé africain de l’Université.
La même année il sollicite et obtient la nationalité Française qui eût été sienne de plein droit si le hasard l’avait fait naître à Dakar, Gorée, Rufisque ou Saint-Louis.
Il fonde en 1934 avec l’intellectuel martiniquais Aimé Césaire et Léon Damas la revue de ‘‘l’Etudiant Noir », où il dépose ses premières réflexions sur la négritude.

« Objectivement, la négritude est un fait, une culture.
C’est l’ensemble des valeurs, économiques et politiques ; intellectuelles et morales,
artistiques et sociales, non seulement des peuples d’Afrique noire,
mais encore des minorités noires d’Amérique, voire d’Asie et d’Océanie. »

En 1937, il est nommé professeur de lettres et grammaire au Lycée Descartes à Tours, puis professeur au Lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés.
En 1939, Léopold Sédar Senghor est mobilisé au 23ème, puis 3éme Régiment d’Infanterie Coloniale.
Le 20 juin 1940, il est fait prisonnier à la Charité-sur-Loire et c’est en 1941 qu’il rentre dans la Résistance au sein du Front national Universitaire.
Libéré en 1942 pour raison de santé, il reprend son poste au Lycée Marcelin Berthelot et devient en 1944 chargé de cours à l’Ecole Nationale de la France d’Outre-Mer.
Après la seconde guerre mondiale, il adhère à la SFIO qu’il quitte en 1947 pour fonder le Bloc démocratique sénégalais (qui deviendra par la suite le Bloc populaire sénégalais puis l’élément principal de l’Union progressiste sénégalaise en 1958) et devient député du Sénégal.
En 1955 Secrétaire d’Etat à la Présidence du Conseil dans le cabinet Edgar Faure.
En Janvier 1960 le Sénégal et la République Soudanaise forment la Fédération du Mali dont il préside l’Assemblée Constituante.
Le Sénégal obtient son indépendance en juin de la même année et c’est en août que Léopold Sédar Senghor est élu président de la République, fonction qu’il occupera jusqu’au 31 décembre 1980.
Il quitte le pouvoir de son plein gré, laissant sa place à Abdou Diouf, successeur qu’il s’est choisi et a préparé à la fonction.
Léopold Sédar Senghor décède à Verson en Normandie le 20 décembre 2001

voir :

PAS ENCORE DE COMMENTAIRES

Commencez une conversation

PAS ENCORE DE COMMENTAIRES !

Commencez une conversation.

Only registered users can comment.