Réouverture de la frontière avec la Guinée

Réouverture de la frontière avec la Guinée

Réouverture de la frontière avec la Guinée

27 janvier 2015

Après plusieurs rencontres entre les autorités de Dakar et celles de Conakry, le Sénégal a décidé la réouverture de la frontière terrestre avec  la Guinée.

Les frontières avec ce voisin du sud avaient été fermées le 21 août 2014 afin de réduire les risques et dangers liés au virus Ebola. Les «personnes et les biens peuvent librement circuler par voie terrestre entre les deux pays», indique le ministère sénégalais de l’Intérieur.
Les frontières maritimes et aériennes sont, quant à elles, rouvertes depuis plusieurs semaines. Les liaisons aériennes entre les deux pays l’avaient été en novembre pour le Sommet de la Francophonie.
La fermeture des frontières décidée par Dakar avait déclenché la colère des autorités de Conakry et fortement handicapé les acteurs économiques guinéens.
Une baisse sensible du nombre de personnes affectées par le virus Ebola au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée,  a cependant amené l’OMS à ne pas « baisser la garde » et donc maintenir une grande vigilance. Cette agence de l’ONU a rappelé vendredi qu’un manque de vigilance pourrait mettre en péril les progrès réalisés. L’OMS a également pointé du doigt l’insuffisance des moyens financiers et du nombre de personnels médicaux risquant de compliquer la lutte contre l’éradication d’Ebola en Afrique de l’Ouest.
Dans la capitale guinéenne, l’information a été saluée par une explosion de joie, avec applaudissements, cris et klaxons de voitures.

L’épidémie d’Ebola qui a été la pire depuis l’identification du virus en 1976 a officiellement occasionné le décès de plus de 8 600 morts en un peu plus d’un an en Guinée, Sierra Leone et Liberia (source : OMS). Ce bilan est considéré comme sous-évalué par les experts.