Galandou Diouf (1875 – 1941)

Né à Saint-Louis dans une famille musulmane, Galandou Diouf suivit une scolarité dans une structure catholique et entreprit une carrière d’enseignant puis d’employé de bureau.

En 1909, premier élu africain depuis la conquête, il devint représentant de la commune de Rufisque au Conseil Général à Saint-Louis.
Défenseur de l’égalité africaine et opposant à la discrimination, il collabora avec le journal « La Démocratie » puis fonda son propre journal, « Le Sénégal ».
Politiquement, il fut rapidement supplanté par son protégé, Blaise Diagne.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRES

Commencez une conversation

PAS ENCORE DE COMMENTAIRES !

Commencez une conversation.

Only registered users can comment.