Louis Faidherbe (1818 - 1889)

Louis Faidherbe (1818 - 1889)

Louis Léon César Faidherbe, issu d’un milieu modeste, naquit à Lille en 1818. Son père, qui avait été volontaire en 1794 et blessé au combat, était alors fabricant de bonneterie.

Il commença ses études au collège de Lille. Ses aptitudes en mathématiques lui permirent d’obtenir une bourse pour entrer au collège royal de Douai.

En 1838, il intégra l’École polytechnique puis en 1840 l’École d’Application de l’Artillerie et du Génie de Metz dont il sortit officier en 1842. Sous-lieutenant au 1er régiment du génie en 1842, il servit lors de la conquête de l’Algérie de 1842 à 1847, notamment lors de l’expédition du Chélif. Il participa également à la fortification de Bou Saada.

Il servit à la Guadeloupe de 1848 à 1849, et de nouveau en Algérie de 1849 à 1852. Envoyé au Sénégal en 1852, il fut nommé gouverneur de la colonie le 16 décembre 1854 et effectua à ce titre un travail considérable de mise en valeur et d’organisation. On peut dire ainsi que Louis Faidherbe fut le véritable fondateur de la colonie du Sénégal.

Il entreprit  de pacifier le pays, repoussa les Toucouleur à l’est du Haut-Sénégal (1855-1863), rejeta les Maures au nord et annexa le pays Ouolof (traité de mai 1858).

L’annexion du Cayor (1861-1865) permit de dégager la route reliant Saint-Louis du Sénégal à la péninsule du Cap-Vert. Il s’intéressa aux dialectes locaux, aux coutumes et rédigea plusieurs travaux d’ethnographie et de géographie sur l’Afrique occidentale, ainsi qu’un Annuaire du Sénégal en quatre langues : français, wolof, toucouleur et soninké.

Faidherbe jeta les bases de la future Afrique Occidentale Française en étendant l’influence française très au-delà du Sénégal. Travaillant à développer l’économie locale, il fut l’initiateur du port de Dakar. Faidherbe assuma pleinement son rôle de « colonisateur ».

Statue de Louis Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal
Statue de Louis Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal

Pendant la pénurie de coton causée par la guerre de Sécession aux Etats-Unis (1861-1865), il encouragea des plantations qui fournirent annuellement 50 tonnes de coton brut jusqu’en 1868.
Il favorisa le développement économique de la colonie et projeta la ligne de chemin de fer de Dakar au Niger qui sera entreprise à partir de la fin du XIXème siècle.
Il développa la distribution d’eau potable à Saint-Louis du Sénégal par le projet de l’usine des eaux de Mbakhana, inaugurée en 1885.
A son départ du Sénégal en 1865, il laissa un pays prospère.

En 1870, il reçut le commandement de l’armée du Nord (45 000 hommes) pendant la guerre franco-prussienne.
En 1871, il dirigea une mission scientifique en Haute-Égypte.
Élu député du Nord en 1871, Faidherbe devint sénateur en 1879 et s’opposa au boulangisme. En 1880 il devint grand chancelier de la Légion d’Honneur.

Il mourut à Paris en 1889.

Retour haut de page