Qui va compter les morts dans le Saloum ?

Qui va compter les morts dans le Saloum ?

Qui va compter les morts dans le Saloum ?

1 avril 2020

QUI VA COMPTER LES MORTS DANS LE SALOUM ?

LAVEZ-VOUS LES MAINS !

Pour plus de 170.000 personnes dans le Saloum, on ne rit plus de cette ordonnance.
Depuis trois ans, huit mois par an, la scandaleuse société des eaux SEOH abandonne les populations envers lesquelles elle doit contractuellement assurer l’approvisionnement du précieux liquide. La SEOH s’en lave les mains !
Ni la pression de la rue, ni la presse, ni le gouverneur, ni le préfet, ni le maire ne sont capables de faire bouger les choses.
A se demander comment cette situation est possible ! Qui protège qui ? Quelle mafia se cache derrière ce scandale sans nom ?
« On » fait des promesses, « on » s’étonne des plaintes, « on » annonce que le problème est en passe d’être résolu, que déjà il y a de nettes améliorations…
Où ça ?
Mensonges, cache-cache, inventions ubuesques, excuses vertigineuses sont les seules réponses dont la population doit se contenter.
De plus, cette région hautement touristique et boostée par le ministère mourrait déjà du manque d’eau dans les hôtels, campements et réceptifs. Aujourd’hui, avec la pandémie, tout est vide, fermé. Des milliers d’emplois supprimés.
Non seulement, c’est une catastrophe économique et sociale mais, demain, ce sera une hécatombe si les populations sont atteintes par le coronavirus. Sans eau, comment se protéger ?
Les puits se vident, l’eau devient saumâtre, pue. Les centres de santé sont débordés de pathologies liées à l’impureté de l’eau.
Qui sera responsable de la mort du Saloum et de ses habitants ?
sbr.org

PAR SENEGAL BLACK RAINBOW · 1 AVRIL 2020