CAN 2021 : pour le Sénégal, c’est maintenant ou jamais !

CAN 2021 : pour le Sénégal, c’est maintenant ou jamais !

Pour la troisième Coupe d’Afrique sous l’ère Aliou Cissé, au Sénégal, qui est considéré par beaucoup d’observateurs du football africain comme un favori à la victoire finale, l’ambition est de faire mieux que lors des éditions de 2017 (quart de finaliste) et 2019 (finaliste) : c’est-à-dire remporter la première CAN de l’histoire du pays. L’objectif est clair et a été appuyé par le peuple sénégalais, la fédération et même le ministère des Sports. Pour le sélectionneur, l’ambition est partagée : « Vous savez à quel point j’étais motivé à l’idée de jouer une CAN et de représenter mon pays. Je cours après cette CAN depuis 1999. Aujourd’hui, ce qui est important, c’est ce que le peuple sénégalais attend de son équipe. Et l’équipe qui est là actuellement, on a envie de rendre fier notre peuple. On n’a pas envie de décevoir. »

D’autant plus qu’il s’agit d’une des dernières occasions pour la génération menée par Sadio Mané, Gana Gueye et autre Cheikhou Kouyaté, qui s’étaient révélés au grand public en équipe nationale lors de Jeux olympiques de Londres 2012. « C’est une CAN très importante pour nous. Mais comme la CAN 2017 l’a été, comme la CAN 2019 l’a été. Je suis en poste depuis 2015. Depuis mon premier match contre le Burundi, jusqu’au dernier contre le Togo, il n’y a pas un match qui a été préparé à la légère », ajoute Aliou Cissé. « Il n’y a plus de pression sur cette CAN que sur les précédentes. L’objectif reste le même, que cette génération apporte sa première CAN au Sénégal. »

À la suite des éliminatoires de la CAN, et de la Coupe du monde, il est légitime de se demander où se situe réellement cette équipe qui, sur le papier, dispose d’un effectif imposant. Sur un plan comptable, le Sénégal affiche une régularité qui lui permet à juste titre d’être classé première nation au classement CAF. Seulement, le contenu laisse songeur dans le jeu, et lorsque l’on prend en compte certaines blessures de joueurs importants, le manque de compétition de plusieurs joueurs, les interrogations ne manquent pas au moment où les Lions s’apprêtent à fouler le sol camerounais. Au total, 17 joueurs disputeront leur première phase finale de la CAN.

Lire la suite …

Source : Abdoulaye A. Sall / Le Point
Photo : Icon Sport / topmercato.com

Retour haut de page