“Charlie Hebdo” et “Libération” interdits de diffusion

“Charlie Hebdo” et “Libération”  interdits de diffusion

“Charlie Hebdo” et “Libération” interdits de diffusion

16 janvier 2015

Les éditions de mercredi des hebdomadaire et quotidien français “Charlie Hebdo” et “Libération” (dont la première page présente une caricature du prophète Mahomet) ont été interdites de distribution et de diffusion “par tout moyen”. L’annonce en a été faite par le ministre de l’Intérieur.

‘’Il est interdit de distribuer et de diffuser, par tout moyen, les éditions de ce jour de l’hebdomadaire français “Charlie Hebdo” et du quotidien français “Libération”, sur toute l’étendue du territoire national’’, indique un communiqué, précisant que ‘’les contrevenants s’exposent aux lois et règlements en vigueur’’.

Trois millions d’exemplaires de l’hebdomadaire satirique ‘’Charlie Hebdo’’ ont été vendus mercredi dans plus de 20 pays, pour ce numéro édité après la mort d’une partie de sa rédaction, le 7 janvier dernier.

Cette tuerie a suscité de nombreuses condamnations à travers le monde ainsi qu’une marche, dimanche dernier,  à laquelle a pris part le président Macky Sall ainsi qu’une cinquantaine d’autres chefs d’état.

“Macky Sall n’est pas Charlie”

Faisant suite à sa participation à la marche de Paris dimanche dernier puis à l’interdiction de diffusion de Charlie Hebdo et Libération, Macky Sall a déclaré jeudi : “Notre engagement auprès de la France dans la lutte contre le terrorisme reste constant. Mais, on ne peut pas au nom de la liberté de la presse, cautionner ou ne pas réagir contre des pratiques qui peuvent être des sources de tensions sérieuses sur l’ensemble de la planète. Il faut savoir que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. (…). Ceux qui croient à leur religion, il ne faut pas aller chercher des difficultés à leur Prophète ou à leur croyance, ce qui ne permet pas une coexistence pacifique. C’est le sens qu’il faut donner à l’interdiction du journal Charlie Hebdo au Sénégal qui ne remet pas en cause notre soutien fraternel qui explique notre présence à Paris lors de la marche contre le terrorisme”.

Sur le même sujet dans Sénégal

Articles similaires dans la catégorie Sénégal