Le Sénégal au Salon International de l’Agriculture

Le Sénégal au Salon International de l’Agriculture

Le Sénégal au Salon International de l’Agriculture

1 mars 2015

Pour la quatorzième fois, le Sénégal, à travers une délégation d’une quarantaine d’exposants, a participé au Salon International de l’Agriculture (SIA) à la Porte de Versailles à Paris.

A l’occasion de la 52e édition du Salon International de l’Agriculture qui se termine ce soir, le Sénégal a eu ainsi l’opportunité de présenter partie de ses productions, et selon Papa Abdoulaye Seck, Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, les produits agricoles du Sénégal exerceront prochainement une “forte attractivité” sur le marché mondial : “A la prochaine édition du Salon International de l’Agriculture, nous pouvons espérer que l’agriculture sénégalaise va encore se bonifier. Il y aura une plus forte attractivité des produits sénégalais sur les marchés internationaux… L’agriculture sénégalaise s’est bonifiée cette année. Cette bonification, qui se vérifie au stand du Sénégal, est liée à la diversité et à la qualité de nos produits, mais aussi à l’engagement des acteurs intervenant dans l’agriculture“, a-t-il déclaré.

Le Ministre encourage les agriculteurs sénégalais à “travailler davantage” à la promotion de leur production : “Il y a certes eu une bonification de nos produits, mais nous devons travailler davantage pour améliorer tout ce qui concerne les opérations post-récoltes, pour obtenir des emballages de qualité par exemple. Quand on veut être compétitif, il faut d’abord rechercher l’agrégation de la compétitivité phytosanitaire et de la compétitivité sanitaire… C’est cela qui nous permettra d’assurer une prise en charge effective des enjeux liés au commerce international … Les questions concernant l’emballage et les autres aspects seront prises en charge par les autorités sénégalaises… Nous sommes dans une démarche de progrès. Cette année, pour la première fois, le Sénégal a pu exporter plus de 86 mille tonnes de fruits et légumes. De 1960 à 2000, la moyenne nationale était de six mille tonnes.”

Par ailleurs, Malick Diop, directeur général de l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX) et dont la structure a encadré plusieurs entreprises exposant au Salon International de l’Agriculture a déploré que plusieurs produits sénégalais soient “entre les mains d’étrangers qui se font beaucoup d’affaires au détriment de la diaspora sénégalaise“, mettant ainsi l’accent sur sa volonté que les produits locaux soient commercialisés par des nationaux sur le marché mondial : “On se rend compte que beaucoup de produits sénégalais sont vendus par des Chinois à un certain prix. C’est une réalité. Nous voulons rectifier et organiser la diaspora pour que la commercialisation de nos produits se fasse par des Sénégalais au niveau du marché international. .. Notre objectif est que partout dans le monde, que tout ce qui est sénégalais soit vendu par des Sénégalais d’abord. Nous avons trop laissé faire. Pendant des années et des années, nous avons laissé les produits sénégalais à d’autres nationalités. Ce n’est pas normal…
M. Diop a indiqué que des mesures seront prises afin que “le marché des produits sénégalais revienne aux Sénégalais aussi bien de la diaspora que ceux basés au pays“.

Sur le même sujet dans Sénégal

Articles similaires dans la catégorie Sénégal