La passion des courses hippiques

La passion des courses hippiques

La passion des courses hippiques suscite des vocations chez les jeunes.

L’activité de jockey se développe de plus en plus, et pour les enfants défavorisés, la passion des courses hippiques représente un moyen de sortir de la précarité.
Près de Dakar, au Sénégal, l’entraînement des enfants jockeys commence chaque jour au lever du soleil. Babakar, 13 ans, est en première année de formation. “Quand je monte à cheval, je suis heureux, je pense mieux pouvoir réussir ma vie en devenant jockey plutôt qu’en allant à l’école. Un jour, je réussirai et j’aiderai mes parents“, lance-t-il.
Au Sénégal, un jockey gagne en moyenne deux fois le salaire d’un fonctionnaire. Les enfants reçoivent leur formation dans le haras Racing Club de Pape Seck.
Ils sont sélectionnés à partir de dix ans et doivent peser moins de 40 kilos. Ils sont nourris et logés sur place. L’école est gratuite, mais c’est une vie à la dure.

Lire la suite de cet article extrait de France Info …

Photographie : Paul Kehrer, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Retour haut de page