Le commerce transatlantique

Quai de Saint-Louis
Quai de Saint-Louis

Les vastes entrepôts de négociants bordelais et marseillais s’alignaient le long des quais où s’échangeaient les marchandises amenées par le fleuve de l’intérieur de l’Afrique et les produits manufacturés importés d’Europe. Les façades des entrepôts, occupant chacun au moins un îlot de la ville, affichent encore souvent la raison sociale des entreprises : Maurel et Prom, CFAO, Devès et Chaumet, Messageries du Sénégal…
Le comptoir commercial occupe tout l’îlot, avec une cour intérieure fermée.
Côté fleuve, les marchandises (gomme, or, ivoire, esclaves…) étaient débarquées et stockées dans les entrepôts.
Côté rue, des boutiques s’ouvraient au rez-de-chaussée, faisant de Saint-Louis du Sénégal une importante place commerciale.
Au premier étage, les appartements des négociants européens ouvraient sur de vastes terrasses et sur des balcons à balustrades.
La tour de guet permettait d’observer l’arrivée des bateaux.

Quai de Saint-Louis
Quai de Saint-Louis au début du XXème siècle
Retour haut de page