La Cathédrale du Souvenir Africain

La Cathédrale du Souvenir Africain (ou “Cathédrale Notre-Dame-des-Victoires”), située sur le boulevard de la République dans le quartier de Dakar-Plateau, est la plus grande église de Dakar et le siège de l’archevêché.

Sur décision de Mgr Hyacinthe-Joseph Jalabert, elle fut construite sur l’emplacement d’un ancien cimetière lébou afin que les morts d’Afrique soient symboliquement honorés et réunis.
La cathédrale fut consacrée par l’archevêque de Paris, le 2 février 1936.

Les obsèques du président Léopold Sédar Senghor y furent célébrées en 2001.

L’édifice récemment restauré fut conçu par l’architecte Charles-Albert Wulffleff qui s’inspira du style néo-soudanais, avec coupoles et terrasses byzantines et cariatides pour lesquelles des jeunes filles peul servirent de modèles.
Les matériaux utilisés comprennent le grès rose du Soudan, le marbre de Tunisie, le bois du Gabon, des tapis de Ouagadougou ainsi que du granit de Bretagne et des ornements de bronze réalisés à Auteuil par les orphelins du Père Brottier.

Une vaste coupole éclairée par vingt fenêtres occupe le centre de cette construction en forme de croix grecque.

Sur le portique d’entrée, bordé de deux tours, s’affichait en lettres capitales l’inscription : « À ses morts d’Afrique la France reconnaissante ».
Après l’indépendance du Sénégal, ce texte fut remplacé par : « À la Vierge Marie Mère de Jésus le Sauveur ».

Voir : les photos de la Cathédrale du Souvenir Africain

Retour haut de page