Le Fleuve Sénégal

Le fleuve Sénégal près de Podor

Le fleuve Sénégal, d’une longueur de 1 700 km, né de la rivière Bafing qui prend sa source dans la Fouta Djalon (Guinée) et de la rivière Bakoy.
Il a toujours été l’axe de communication principal avec l’empire du Mali. Il descend par une série de chutes jusqu’à Kayes (Mali) où il n’est plus qu’à 26 mètres au dessus du niveau de l’océan.
Dans la partie inférieure de son cours, en temps de crue, il forme sur ses rives des lacs qui lui rendront ses eaux en saison sèche.

Il est navigable en tout temps jusqu’à Podor, et, pendant la période des hautes eaux, de juin à septembre, jusqu’à Kayes.
Son estuaire est gêné par un mince cordon littoral : la Langue de Barbarie.
Le “Fleuve” est le point de rencontre des populations du désert de Mauritanie.
La région du Fleuve a également servi de zone d’expérimentation de techniques agricoles originales.
On peut encore voir à Richard Toll la “folie” du baron Roger (gouverneur au début du XIXème siècle), au milieu des restes d’un jardin d’essai.
De nos jours, la coopération internationale apporte une assistance technique aux cultures (riz, canne à sucre, etc…).

Retour haut de page